Le jetable en exemple

1 / Stylo à bille Stylo plume (stylo à recharges)

Écrire avec le stylo plume qui a aidé à imaginer les rédactions plutôt que le stylo à bille périssable.
Selon l'ACV (analyse en cycle de vie) du Bic Cristal, chaque Cristal contient 5 g de plastique, ce qui contribue à l’épuisement de ressources naturelles non renouvelables, en l’occurrence du pétrole. Une ACV entre un stylo à bille et un stylo à plume permet de confirmer que pour réduire l'impact de ces produits sur l'environnement il faut maximiser la phase d'utilisation (opter pour des recharges).

2 / Vaisselle jetable Vaisselle solide ou location

Pique niquer ou organiser une soirée où les gobelets ne s'envolent pas au moindre courant d'air, les fourchettes ne s'édentent pas et les assiettes arrivent à soutenir le poids du taboulé!
Acheter à chaque pique nique, soirée de la vaisselle jetable ne revient il pas plus cher que de directement acheter de la vaisselle légère mais solide et réutilisable?
En amenant au travail sa tasse de café : penser au nombre de verres en plastique qui n'alimenteront pas les incinérateurs ou les centres d'enfouissement !
La vaisselle biodégradable à usage unique est une fausse réponse, ce n'est pas une action de réduction des déchets à la source et participe toujours à l'épuisement des ressources.

3 / Rasoirs jetables Rasoirs rechargeables

Plutôt que des rasoirs que vous utilisez 3 fois dans votre vie et qui se jettent intégralement, opter pour des rasoirs où l'on ne change que la lame.

4 / Piles jetables Piles rechargeables ou appareil sans piles

Utiliser des piles rechargeables ou des produits sans pile , c'est contribuer à éliminer ces tonnes de déchets toxiques qui prolifèrent chaque année (26 000 tonnes de piles ont été jetées en 2007).

5 / Mouchoirs en papier Mouchoirs en tissu

Les mouchoirs en papier participent à la déforestation en augmentant les besoins de fibres, de plus ils sont souvent blanchis au chlore.

6 / Sacs plastiques Cabas ou caddie

Plutôt que d'entasser au fond de votre placard les sacs plastiques dont on ne sait plus que faire, utiliser le cabas ou caddie tout terrain prêt à affronter le plus haut trottoir. Il facilitera de plus le transport de vos courses.
Un véritable continent de déchets plastiques s'est formé dans l'océan pacifique
de 3,5 millions de km
2 soit le tiers de la taille de l'Europe et certains animaux marins s'empoisonnent en les confondant avec leurs aliments. Ce " 6ème continent " de déchets témoigne de l'ampleur de notre gaspillage. Apparemment un " 7ème continent " de déchets serait en train de se former dans l'atlantique !
Les sacs plastiques ne sont toujours pas bannis des grandes surfaces. Le décret censé déterminer les conditions d'application de la loi sur l'interdiction de la distribtution des sacs à usage unique en plastique n'a toujours pas été publié...
Les sacs de caisse biodégradables ne sont pas une alternative durable puisqu'ils nécessitent toujours des ressources naturelles pour leur fabrication, destinée à un usage toujours unique. De plus en France la filière de valorisation des biodéchets n'est pas développée : ces sacs serviront donc seulement à alimenter les flammes de l'incinération ou seront stockés.

Pour en savoir plus sur pourquoi les sacs de caisse en plastique existent encore en France :
www.cniid.org/index.php?option=com_content&view=article&id=81&catid=3&itemid=20#note3

 

 

7 / Serviettes hygiéniques/tampons Serviettes lavables/coupes menstruelles

Il existe même des alternatives aux serviettes et tampons jetables : les coupes menstruelles et serviettes lavables qui ne sont non moins hygiéniques. Les protections féminines représentent une énorme quantité de déchets : une femme jette en moyenne dans sa vie 10 000 tampons/serviettes jetables, des déchets qui ne sont en plus pas recyclables.

8 / Lingettes jetables Éponges végétales/torchons

Les lingettes jetables, les essuies tout sont couteux et ne transfèrent pas plus "la force de la propreté" que ces bonnes vieilles éponges végétales ou torchons (vieux tissus récupérés...). Sur une année l'éponge peut permettre d'économiser 500 euros!

Il y a différent type d'éponge, celle végétale est préférable (d'un point de vue écologique) puisque :
L' éponge synthétique est à base de pétrole.
L' éponge naturelle est issue d'animaux marins.
Alors que l' éponge végétale est composée de celluloses.
L'éponge est également une bonne alternative au coton.

9 / Dosettes Acheter le café en vrac

Le conditionnement du café dans des dosettes n'enferment pas la saveur des graines de café fraîchement moulues. Par contre elles sont difficilement recyclables, elles nécessitent de l'énergie et des matières premières lors de l'extraction (comme de l'aluminium) alors mieux vaut donc acheter le café en gros conditionnement.

10 / Couches jetables Couches lavables

Préserver la peau de sa progéniture avec des couches lavables. En plus de générer des déchets (quand l'enfant a entre 0 et 2 ans cela représente environ 40% des déchets d'une famille) les couches jetables sont remplies de matières toxiques (dont des Composés Organiques Volatiles) qui ont de possibles effets sur la peau et les organes reproducteurs des bébés.

11 / Eau du minérale Eau du robinet

Boire de l'eau du robinet potable plutôt que de l'eau en bouteille permet d’économiser jusqu’à 240 000 tonnes de plastique par an.
Boire de l'eau du robinet c'est également utiliser "ce qu'il y a sous nos pieds" et éviter le déplacement massif des eaux minérales.

L'eau du robinet en France est une eau potable contrôlée et une bonne partie de l'eau en France est de l'eau de source.
Les eaux minérales ne sont certes pas traitées mais ne sont pas toutes conformes aux normes sur l'eau de consommation (les teneurs en fluor et sodium peuvent être trop élevées), donc "eau minérale" ne rime pas forcément avec "meilleur pour la santé". L'eau minérale doit être consommée pour ses vertus thérapeutiques (dans les thermes par exemple).

Attention à la publicité mensongère de certaine compagnie d'eau minérale sur l'eau du robinet :
www.cniid.org/espace_telechargement/CP/20100107_CP_Cristaline.pdf

12 / Appel à projet : Agir pour un monde soutenable


Changements climatiques, épuisement des ressources, pollutions, surproductions de déchets, accroissement des inégalités, etc. Nos modes de production et de consommation menacent l'équilibre de la planète.

La convergence des crises écologique et sociales appelle à la nécessité d'engager une transition vers des sociétés soutenables. Pour que cette transition soit socialement juste, elle implique de réduire la consommation des plus riches afin que chacun puisse répondre à ses besoins fondamentaux et vivre dignement.

Les Amis de la Terre s'engagent pour les alternatives


Nous lançons cet appel à projet afin de montrer qu'il est possible de vivre bien en consommant moins. Nous souhaitons soutenir des initiatives locales en France ayant un impact positif sur les ressources naturelles dans les pays du Sud.


Ces projets devront permettre de sensibiliser les citoyens sur le lien entre la surconsommation et le gaspillage dans les pays du Nord d'un côté et pillage des ressources dans les pays du Sud de l'autre.

Et vous, quels sont vos projets pour un monde soutenable ?


Télécharger l’appel à projet complet : sur le site www.amisdelaterre.org/appelprojet
 
Plus d’informations : Aurélie Schild  mail : aurelie.schild@amisdelaterre.org

Envoi des candidatures avant le 15 février 2013.

13 / Appel à projet : Agir pour un monde soutenable


Changements climatiques, épuisement des ressources, pollutions, surproductions de déchets, accroissement des inégalités, etc. Nos modes de production et de consommation menacent l'équilibre de la planète.

La convergence des crises écologique et sociales appelle à la nécessité d'engager une transition vers des sociétés soutenables. Pour que cette transition soit socialement juste, elle implique de réduire la consommation des plus riches afin que chacun puisse répondre à ses besoins fondamentaux et vivre dignement.

Les Amis de la Terre s'engagent pour les alternatives


Nous lançons cet appel à projet afin de montrer qu'il est possible de vivre bien en consommant moins. Nous souhaitons soutenir des initiatives locales en France ayant un impact positif sur les ressources naturelles dans les pays du Sud.


Ces projets devront permettre de sensibiliser les citoyens sur le lien entre la surconsommation et le gaspillage dans les pays du Nord d'un côté et pillage des ressources dans les pays du Sud de l'autre.

Et vous, quels sont vos projets pour un monde soutenable ?


Télécharger l’appel à projet complet : sur le site www.amisdelaterre.org/appelprojet
 
Plus d’informations : Aurélie Schild  mail : aurelie.schild@amisdelaterre.org

Envoi des candidatures avant le 15 février 2013.