Le guide citoyen "Comment sortir de l'obsolescence programmée !

Pour mettre un terme au gaspillage organisé des ressources et aux montagnes de déchets générés chaque année, les Amis de la Terre publient le guide citoyen « Comment sortir de l’obsolescence programmée ? ».

La lutte contre l’obsolescence programmée avance : il y a quelques années, ce concept, peu connu du grand public, était considéré comme un mythe par les fabricants. Aujourd’hui, le fait de réduire volontairement la durée de vie des produits et le terme « obsolescence programmée » sont sur le point d’être inscrits dans la loi pour la transition énergétique.

Mais en attendant les sanctions, les consommateurs constatent tous les jours des cas d’obsolescence programmée : réveil Philips Eveil lumière irréparable une fois que la lampe aura cassé ; iPhone rendu obsolète par les mises à jour logicielles obligatoires ; cafetières entières jetées une fois la verseuse en verre cassée faute de pièce détachée...

L’obsolescence programmée n’est pourtant pas une fatalité et des solutions existent. Souvent simples et économiques, les alternatives consistent à privilégier les biens réparables et durables (comme une cafetière à piston plutôt qu’une cafetière électrique), des biens avec une garantie constructeur longue, ou encore à participer à un atelier pour apprendre à réparer soi-même ses produits !

Découvrez le guide ici

 

Agenda

12 mai : Soirée d'échanges sur les villes en transition, à Paris

Venez échanger à partir de 19 h avec les Amis de la Terre Paris sur les Villes en transition, au café associatif Commune Libre d'Aligre, 3 rue d'Aligre 75012 Paris. Le débat sera animé par David Delsart.

 

8 avril : Soirée d'échanges sur l'obsolescence programmée et la surconsommation

Venez échanger sur l'Obsolescence programmée et la surconsommation à 18h au Centre du Logement des Jeunes Travailleurs 165 rue de Charonne 75011 Paris avec Martine Degrave, référente Consommation-déchets des Amis de la Terre Paris.

Je souhaite soutenir le travail des Amis de la Terre et faire un don.

30 euros permettent de participer au financement de nos recherches

50 euros renforcent notre action de plaidoyer auprès des décideurs

80 euros nous aident à organiser des missions sur le terrain